+33 (0) 9 71 00 13 05

Jumelles de chasse | Jumelles randonnée | Jumelles ornithologie

Für die Filterung wurden keine Ergebnisse gefunden!

Comment choisir des jumelles ?

Afin choisir vos jumelles, vous devez tout d’abord savoir l’utilisation que vous souhaitez en faire. Avez-vous besoin des jumelles pour chasser, pour observer la nature, pour partir en voyage ou en safari ou pour un concert ? La réponse à cette question vous permettra d’effectuer une première sélection des modèles qui pourront correspondre à vos besoins. Ensuite, pour un bon choix vous devrez prendre en compte différents critères techniques qui seront essentiels pour vous assurer une observation dans les meilleures conditions.

Dans notre magasin en ligne, vous trouverez une large sélection de jumelles de grandes marques, telles que ZEISS, Swarovski, MINOX, Steiner, DDoptics. Grâce à une fonction de filtre précise, vous pourrez choisir les différents modèles correspondants à vos besoins, selon les critères suivants.

Jumelles : comment choisir ?

Vous savez désormais l’utilisation que vous souhaitez faire de votre optique d’observation. Voici les spécifications techniques à prendre en compte pour affiner votre choix.

Distance interoculaire

Aussi appelée distance interpupillaire, c’est la distance entre chacune de vos pupilles. Avant d’acheter des jumelles, vous devez vérifier si la distance interoculaire est adaptée pour vous. En général, elle est comprise entre 55 et 75 mm. La plupart des paires de jumelle possèdent une distance oculaire bien inférieure à la moyenne. Pour les personnes avec un petit écart oculaire, cela peut très vite être problématique, lorsque certains fabricants tels que Minox construisent leur jumelles à prismes en toit avec une distance oculaire plus grande que la moyenne. C’est pourquoi, il est important d’essayer les jumelles avant de les acheter afin d’éviter de tels problèmes. Ce problème ne se pose pas avec les jumelles à prismes de Porro.

Dégagement oculaire

On parle aussi d’eye relief (relief oculaire) ou distance de pupille de sortie est la distance entre l’oculaire des jumelles à laquelle il faut placer son œil afin d’obtenir une vision complète de l’image. Habituellement, cette distance est comprise entre 10 et 20 mm. Si l’œil se trouve plus près, alors il perçoit l’image avec des ombres sur les bords. Cette mesure est tout particulièrement importante dans le choix de jumelles pour porteur de lunettes. En effet, lorsque l’on porte des lunettes on ne peut pas approcher son œil aussi près de l’oculaire, qu’une personne sans lunettes. C’est pourquoi de nombreux fabricants de jumelles ont dotés leur optique d’œilletons mobiles souples ou rigides. En position relevée, ils assurent un dégagement oculaire idéal pour les observateurs sans lunettes. Abaissés, ils prennent en compte la présence de lunettes. Le dégagement oculaire idéal est de 15 mm pas moins.

Système de prisme

En fonction de l’utilisation que vous souhaitez faire de votre paire de jumelles, il vous faudra choisir entre autre les prismes adaptés. Néanmoins, il faut savoir que les systèmes de prismes à toit sont les plus répandus. On distingue deux types principaux pour les systèmes de prisme pour jumelles : les prismes de Porro et les prismes en toit.

  • Les jumelles à prismes en toit sont des jumelles plus compactes, étanches et légères, parfaitement adaptées pour les distances d’observation proches jusqu’à 10 m. La forme particulière de leur prisme fait qu’elle crée un déphasage des rayons lumineux, donnant des images troubles. Néanmoins, afin de corriger ce problème les prismes sont dotés d’un traitement de correction de phase. Grâce à ce traitement, les jumelles fournissent des images plus contrastées, mieux définies et avec un meilleur rendu des couleurs. Un prisme à correction de phase garantit des images plus brillantes et précises.
  • Les jumelles à prismes de Porro sont en majorité plus abordables, plus volumineuses, difficiles à rendre étanches et possèdent une construction plus solide. Elles n’ont pas de problèmes de déphasage assurant des images précises et bien lumineuses. Pour les distances d’observation comprises entre 10 m et 100 m, ces prismes vous assurent une meilleure vue d’ensemble.

Grossissement jumelles

Le grossissement des jumelles est l’une des premières informations que vous obtenez d’une jumelle. En effet, le nom des jumelles est toujours suivi de chiffres 8x42, 10x42, 12x50… Le premier chiffre est le facteur de grossissement (ou de rapprochement) et le diamètre des objectifs est le deuxième chiffre. À quoi correspond un grossissement 8 fois ? C’est très simple, si vous observez un objet à 100 m, alors avec un grossissement 8x, vous le verrez comme s’il était à 12,5 m de vous, donc 8 fois plus près. (100/8= 12,5).

Pour les observations sur longues distances de jour, on a tendance à choisir un grossissement élevé. Celui-ci vous permet, certes, une vue rapprochée, mais l’image est moins stable et moins lumineuse et le champ de vision est réduit. En effet, plus le grossissement est élevé, et plus la surface par laquelle la lumière est collectée pour donner l’image est petit.

C’est pourquoi lorsque vous choisissez des jumelles avec un grossissement élevé, il faut aussi penser à choisir un grand diamètre d’objectif. En effet, plus le diamètre de l’objectif est grand et plus la lumière pénètrera dans l’optique, ce qui annule l’effet négatif du grossissement.

À l’inverse, un grossissement faible fournit une image lumineuse, stable et agréable à observer. L’objet est donc plus visible.
Pour une utilisation normale, vous pouvez choisir un grossissement 8x pour un diamètre d’objectif de 42 mm. Si vous souhaitez utiliser les jumelles pour le crépuscule, le grossissement devrait être plus faible ou le diamètre de l’objectif devra être beaucoup plus grand.

Diamètre d’objectif

Le diamètre de l’objectif est le second chiffre après le x. Ce chiffre est très important car il détermine la clarté des objets observés. En effet, plus le diamètre d’objectif est élevé, plus le champ de vision est grand et plus il collecte la lumière. Des jumelles avec un grand diamètre d'objectif produisent des images confortables à observer mais elles sont aussi encombrantes et plus lourdes. C’est pourquoi, vous devrez trouver un compromis entre l’utilisation que vous souhaitez faire de vos jumelles et leur taille.

Champ de vision

Le champ de vision influence aussi la qualité d’observation des jumelles. On entend par champ de vision, la largeur de la surface qui peut être observée sur une distance de 1000 m. Il est donc exprimé en m par 1000 m. Il peut aussi être appelé angle de vision. Dans ce cas, 1° correspond à une largeur de 17,5 m. Par exemple, le champ de vision pour les jumelles 8x42 devraient être de 130 m ou de 7,4°. Le champ de vision peut varier selon les jumelles, même si elles sont des grossissements et diamètres similaires. Un champ de vision important permet de retrouver rapidement l’objet ou l’animal recherché.

Pupille de sortie

Un autre aspect à prendre en compte pour garantir une observation agréable c’est la pupille de sortie. La pupille de sortie correspond au point lumineux, que l’on aperçoit lorsque l’on regarde dans les jumelles de loin. De plus, celle-ci offre une surface sur laquelle la pupille peut chercher un point. C’est pourquoi, on peut détecter les images plus vite sur une grande pupille de sortie.

La taille idéale pour une pupille de sortie est de 7 mm, elle ne devrait pas être inférieure à 4 mm. Il est à noter que le diamètre pupillaire de l’Homme diminue avec l’âge avec 1 mm en moins tous les dix ans. Il est facile de calculer la pupille de sortie des jumelles. Pour ce faire, il vous suffit de diviser le diamètre de l’objectif, par le grossissement. Pour des jumelles 8x42, cela équivaut à 42/8. Donc la pupille de sortie est donc d’environ 5,3 mm.

Les jumelles 8x42 sont donc parfaitement conçues pour l’observation diurne. Pour le crépuscule, vous aurez besoin d’une pupille de sortie plus grande.

Traitement des verres

Les jumelles peuvent contenir un grand nombre de lentilles. À chaque passage à travers une lentille, la lumière perd 5%, ce qui fait que la quantité de lumière qui parvient à l’œil peut être très faible, donnant ainsi des images grises. De plus, les différentes couleurs de la lumière sont différemment affectées par la réflexion, ce qui produit des images avec des couleurs peu naturelles. Enfin, la lumière réfléchie crée des images fantômes et des halos désagréables dans les jumelles. Afin de lutter contre ces problèmes, les fabricants d’optique appliquent une ou plusieurs couches ultra-minces de composés qui réduisent la réflexion. Dans l’idéal, les verres sont recouverts de plusieurs couches afin d’avoir un effet complet et équilibré sur les différentes couleurs. Les jumelles haut de gamme peuvent atteindre une transmittance de plus de 90% et l’image transmis est proche de la neutralité avec des couleurs fidèles à la réalité.

On distingue différents types de traitement de couche verres.

  • Fully multicoated : enduction multicouche toutes surfaces, ce qui signifie que toutes les lentilles sont revêtues de plusieurs couches de traitement anti-réflexion sur les deux côtés. Les jumelles haut de gamme sont toujours traitées de cette manière.
  • Multicoated : enduction multicouche sur certaines faces des lentilles.
  • Fully coated : enduction d’au moins une couche sur toutes les faces.
  • Coated : une couche d’enduction sur certaines faces, généralement celles visibles par l’utilisateur.

Certains modèles de jumelles sont dotés d’un traitement spécial des faces externes des lentilles d’objectif et d’oculaire. Il s’agit surtout de couches de protection qui évitent l’eau et la poussière d’adhérer aux verres, facilitant le nettoyage, ou encore d’enduction anti-griffes, qui procure une pellicule extra-dure, empêchant ainsi les verres de rayer.

Transmission lumineuse

La qualité des images est aussi influencée par la transmission lumineuse. Les meilleures jumelles possèdent une transmission lumineuse de 90% voire plus. Ces chiffres ne sont possibles qu’avec un traitement des verres de qualité supérieure.

Indice crépusculaire et luminosité

L’indice crépusculaire est très facile à calculer, il suffit de prendre la racine du produit du grossissement et du diamètre de l’objectif. Pour des jumelles 10x42, l’indice crépusculaire est de 20,5. Plus cet indice est élevé et plus vous pourra voir les détails. Des jumelles avec un indice crépusculaire de plus de 25 seront considérées comme des jumelles nocturnes.

Une autre mesure importante pour la clarté des images est la luminosité relative. On obtient cette mesure en faisant le carré du diamètre de la pupille de sortie. Pour notre exemple, le diamètre de la pupille de sortie est 42/10= 4,2, la luminosité relative est donc de 4,2²= 17,64. Plus cette valeur est élevée, mieux c’est. Si la luminosité relative est inférieure à 15, alors vous ne pourrez utiliser ces jumelles que pour les observations diurnes.

Lorsque vous choisissez vos jumelles, il faudra prendre en compte ses valeurs en fonction du lieu où vous les utilisez. Il est à noter que des jumelles avec un indice crépusculaire élevé et une faible luminosité seront très difficiles à manier.

Compensation dioptrique

La compensation dioptrique permet de calculer le degré de correction nécessaire à effectuer afin d’obtenir une image nette. Si le correcteur dioptrique n’est pas bien réglé alors l’image dans les jumelles ne sera jamais parfaitement nette. Il est important de bien effectuer ce réglage afin d’éviter la fatigue oculaire, détail important pour les longues observations.

Quelles jumelles choisir pour la chasse ?

Vous avez besoin de jumelles de chasse et vous ne savez pas lesquelles choisir ? Dans ce cas aussi, il vous faudra penser à les choisir en considérant la pratique cynégétique destinée. Néanmoins compte tenu du grand nombre de types de chasse, il est très vite onéreux d’acheter une paire de jumelle spécifique pour chaque pratique. Mieux vaut choisir des jumelles polyvalentes que vous pourrez utiliser pour toutes vos sorties cynégétiques.

Quelles sont les chasses qui nécessitent des jumelles ?

Pour la chasse à l’approche ou à l’affût, l’observation de la nature de l’aube au crépuscule et la surveillance du territoire, vous aurez besoin de jumelles. Pour la chasse silencieuse au brocard, des optiques d’observation sont indispensables voire obligatoires dans certains départements. En effet, ainsi vous permet de bien juger l’animal sur pied et de procéder à un tir sélectif. Pour la chasse au mirador ou au pirschant, qui se déroulent le plus souvent au lever du jour au crépuscule, des jumelles avec un indice crépusculaire très élevés sont intéressantes. Pour ce qui est de la chasse au chamois, les jumelles sont indispensables car le chasseur passe le plus clair de son temps à essayer de repérer le gibier, chose impossible sans jumelles.

Quelles jumelles pour l’approche ?

On distingue deux techniques d’approche : l’approche en sous-bois et l’approche en haute montagne ou en plaines dénudées.

Jumelles pour l’approche en sous-bois : cette chasse se déroule dans des milieux ombragés, c’est pourquoi il est essentiel de choisir des jumelles avec un fort indice crépusculaire, une grande luminosité et une transmission lumineuse maximum. De plus, étant tout le temps en mouvement, il vous faut des jumelles légères et compactes avec des images stables et un réglage rapide vous permettant d’être réactif au moindre mouvement. Enfin, elles doivent aussi posséder un gainage silencieux et anti-choc. Pour cette chasse, il est conseillé de prendre des jumelles 7x42, 8x42, 7x50 et 9x40.

Jumelles pour l’approche en montagne et en plaine : pour ce type de chasse, le repérage se fait à grande distance à bras levé et s’affine lorsque vous avez trouvé un appui. C’est pourquoi il est important de prendre des jumelles légères, compactes avec un réglage facile et rapide. De plus, un indice crépusculaire sera très utile pour le lever de jour. Utilisée pour l’observation sur longue distance, il est important de choisir des jumelles avec un fort grossissement, de fort contraste, une bonne luminosité. En outre, afin de pouvoir les utiliser de tous temps, il est conseillé de prendre des modèles étanches et solides. Pour cette chasse, les jumelles 8,5x42, 9x40, 10x40, 10x42, 10x32 sont particulièrement adaptées.

Quelles jumelles pour l'affût ?

Ce type de chasse se pratique dans de bonnes conditions et n’est pas très physique. Elle se déroule durant les heures d’activité du grand gibier, à savoir tôt le matin et tard le soir, c’est pourquoi le critère le plus important est l’indice crépusculaire. De ce fait, ses jumelles chasse possèdent de grandes lentilles assurant une meilleure luminosité, ce qui les rend plus lourdes et encombrantes. Cependant, l’observation s’effectuant assise, ce n’est pas un véritable problème. De plus, pour une observation plus confortable, les fabricants proposent des trépieds ou support pour jumelles. Pour la chasse à l’affût, il est conseillé de choisir des jumelles 8x50, 8x56, 9x63, 10x50, 15x80 et 15x56.

Pour conclure, que ce soit pour la chasse, la randonnée ou l’observation de la nature, vous devrez choisir vos jumelles en fonction de leur mécanique et de leur qualité optique. Les fabricants d’optique ne cessent d’innover pour vous fournir des jumelles avec la meilleure qualité optique. Et nous sélectionnons les meilleures jumelles des grandes marques afin que vous puissiez vous équiper au mieux.

Derniers articles consultés